touch-2579147
touch-2579147

press to zoom
Elephant-Maison-le-meilleur-compagnon-po
Elephant-Maison-le-meilleur-compagnon-po

press to zoom
formation-assistant-vie
formation-assistant-vie

press to zoom
touch-2579147
touch-2579147

press to zoom
1/3

mise à jour le 3 décembre 2021

Terre de Ciel propose en VAE

 

3 titres professionnels :

"Assistant maternel/Garde d'enfants" (AM/GE),

"Employé familial" (EF) et

Assistant de vie dépendance (ADVD)

(Ces certifications sont des Titres de niveau 3 inscrit au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP)).

(Possibilité de valider des blocs de compétences en VAE)

 

Information et conseil

au public intéressé

par la VAE de ces titres

Plateforme téléphonique d’IPERIA : 0800 820 920

AM : https://www.iperia.eu/autres-produits-vae/assistant-maternel/salarie/

GE : https://www.iperia.eu/autres-produits-vae/garde-enfants/salarie/

ADVD : https://www.iperia.eu/autres-produits-vae/assistant-de-vie/salarie/

EF : https://www.iperia.eu/autres-produits-vae/employe-familial/salarie/

Pour contacter Terre de Ciel : 04 91 26 99 05 

virginie.pappalardo@terredeciel.fr

La VAE est accessible aux personnes en situation de handicap via des aménagements nécessaires.

Contraintes et exigences

Qu'est-ce que la VAE

Objectifs :

 

La Validation des Acquis de l’Expérience est un droit individuel qui peut permettre au candidat d'obtenir un diplôme sur la base de l'expérience professionnelle. Elle permet la reconnaissance officielle de l'expérience acquise par le travail : cette expérience est vérifiée, évaluée et validée. Elle donne la même valeur aux savoirs acquis par l'expérience qu'à ceux acquis par la formation : un diplôme obtenu par la VAE a la même valeur qu'un diplôme obtenu par la formation.

 

Attention : la VAE n'est pas une conversion automatique de l'expérience en diplôme, elle exige un investissement important de la part du candidat.

La VAE permet : 

- d'obtenir la totalité d'un diplôme, si le candidat a toutes les compétences exigées par la diplôme

- d'obtenir des parties de diplômes, si le candidat n'a qu'une partie des compétences exigées par le diplôme. Le diplôme ne pourra être délivré en totalité

https://www.legifrance.gouv.fr/eli/loi/2018/9/5/MTRX1808061L/jo/article_8

Concernant les titres IPERIA que nous proposons, l'objectif est d'obtenir le titre professionnel visé (Assistant Maternel/Garde d'Enfants ou Employé Familial ou Assistant De Vie Dépendance)

La durée : d'un accompagnement varie de 6 à 24 mois selon l'autonomie du candidat et la certification envisagée.

Les prérequis :

 

Pour qui ?

Le candidat a droit à la VAE, quels qui soient son âge (au minimum avoir l'âge légal pour travailler et une année d'exercice), sa nationalité, son statut, son niveau d'étude, sa situation professionnelle.

Si le niveau d'étude n'est pas un prérequis pour l'entrée en VAE, le niveau de français fait l'objet d'une attention particulière. Du fait des exercices de rédaction et de soutenance qu'elle prévoit, la VAE oblige à être capable de verbaliser et expliciter un savoir-faire technique et professionnel en français. .

La VAE est accessible aux personnes en situation de handicap via des aménagements nécessaires si possible.

Avec quelle expérience ?

L'expérience du candidat  doit avoir un rapport direct avec la certification visée, être d'une durée d'un an ou de 1900 heures de travail dans ce domaine d’activité pour prétendre à la VAE.  Les activités peuvent être exercées de façon continue ou non, à temps plein ou à temps partiel.
 

Les expériences acquises en lien avec le diplôme visé peuvent être à titre salarié (travail déclaré, avec fiches de paie) ou à titre bénévole (avec une convention de bénévolat signée par la ou les associations), ou intérimaire ou avoir exercé à l'étranger (fournir les éléments de preuves traduits en français par un traducteur homologué).

Attention les périodes de stage ne sont pas prises en compte !

Le candidat doit pouvoir justifier son expérience via les bulletins de salaire, attestations, certificats de travail, etc.

La contrainte essentielle de la procédure VAE est d'obliger le candidat à manipuler ces concepts abstraits, à les traduire par un langage approprié, puis à les relier au diplôme visé.

Si le niveau d’étude n’est pas un prérequis pour l’entrée en VAE, le niveau en français doit faire l’objet d’une attention particulière. En effet, à l’heure actuelle, les compétences en français langue professionnelle (FLP) sont considérées comme induites. Cependant, du fait des exercices de rédaction et de soutenance qu’elle prévoit, la VAE oblige le candidat à être capable de verbaliser et expliciter un savoir-faire technique et professionnel en français.

La VAE impose donc au candidat de savoir s’exprimer à l’oral et à l’écrit en français. Une mauvaise maîtrise du français peut mettre en difficulté le candidat dans la rédaction de son dossier de VAE ainsi que lors de l’entretien avec le jury de certification.

Les freins langagiers, liés à la démarche VAE, aboutissent, dans le secteur de l’emploi direct, à un grand nombre d’abandons ou de validations partielles.

Iperia veut prendre en compte la problématique langagière afin de vous aider dans votre accompagnement VAE.

Pour cela, Terre de Ciel propose d'analyser vos besoins

Vous pouvez nous contacter afin de coconstruire votre parcours VAE 

 

SPECIFICITE DE L’ACCOMPAGNEMENT VAE d'IPERIA (UDD) et mise en oeuvre par Terre de Ciel 

Lorsqu'une personne nous contacte en vue de passer la VAE sur un des titres que nous proposons, une réunion dans les locaux de l'EMD Terre de Ciel ou en distanciel est proposée afin de donner les renseignements concernant ce projet (les pré-requis, la démarche VAE, les interlocuteurs de la VAE, les accompagnateurs, les certificateurs, les financeurs...)

Tarifs : 

Il est indiqué au candidat que s'il est assistant maternel ou salarié employeur (garde d'enfants, employé familial, assistant de vie dépendance ou autre) en activité, l'accompagnement à la VAE sera pris en charge par IPERIA et rémunérée comme indiqué dans la rubrique "Vos droits à la formation". 

Sinon, vous pouvez mobiliser votre CPF (compte personnel de formation)

TARIFS pour les candidats en CPF 

ACCVAE 4H : 200€

MIVAE 24H  : 1800€ frais d’examen non inclus

MIVAE 49H  :  pour les tarifs nous contacter

MIVAE 70H  :  pour les tarifs nous contacter

La validation des acquis de l’expérience comprend plusieurs étapes qui se concrétisent notamment par la rédaction de deux dossiers. Dans un premier temps, le candidat doit constituer sa demande de recevabilité et, dans un deuxième temps, il doit rédiger un dossier de VAE, qu’il soumettra à un jury de certification. Pour chaque étape de la VAE, le candidat a la possibilité d’être accompagné par un professionnel. En amont de la recevabilité, par un conseiller VAE ; en aval de la recevabilité, par un accompagnateur VA

1ère étape : module "Aide au positionnement et à la recevabilité" : 

Le candidat à la VAE va exprimer ses besoins avant son inscription et recenser la situation qui seront mentionnés dans un document intitulé "Recueil des besoins du candidat à la VAE".

1. Les prérequis pour l’entrée en VAE

Si le niveau d’étude n’est pas un prérequis pour l’entrée en VAE, le niveau en français doit faire l’objet d’une attention particulière. En effet, à l’heure actuelle, les compétences en français langue professionnelle (FLP) sont considérées comme induites. Cependant, du fait des exercices de rédaction et de soutenance qu’elle prévoit, la VAE oblige le candidat à être capable de verbaliser et expliciter un savoir-faire technique et professionnel en français.

La VAE impose donc au candidat de savoir s’exprimer à l’oral et à l’écrit en français. Une mauvaise maîtrise du français peut mettre en difficulté le candidat dans la rédaction de son dossier de VAE ainsi que lors de l’entretien avec le jury de certification. Ces freins langagiers, liés à la démarche VAE, aboutissent, dans le secteur de l’emploi direct, à un grand nombre d’abandons ou de validations partielles. Afin de prendre en compte la problématique langagière, l’Université du domicile (UDD) propose un module d’accès à la VAE, c’est-à-dire un module d’aide à la recevabilité et au positionnement :

- code ACCVAE19

- durée 4h (par candidat)

- accessible pour tous niveaux en français 

 

Exigences à prendre en compte : la VAE demande un travail personnel chez soi. Il faut également avoir le temps pour venir de façon régulière à l’accompagnement au centre EMD Terre de Ciel.

2. L’objectif de l’accompagnement pré-recevabilité

À l’issue du module, le candidat à la VAE sera en mesure de déposer un dossier complet auprès de la commission de recevabilité d’IPERIA (organisme certificateur). Celle-ci pourra ainsi statuer sur sa demande de validation de ses acquis de l’expérience. Sans conséquence sur sa demande de recevabilité, selon son niveau en français, établi à l’aide d’un test, le candidat pourra se positionner sur l’un des trois parcours VAE 

3. Les outils à disposition des acteurs VAE

Afin de permettre aux accompagnateurs d’accompagner, dans des conditions optimales, les candidats dans les phases de recevabilité et d’élaboration de leur dossier VAE, l’Université du Domicile met à la disposition des organismes de formation partenaires des outils d’accompagnement à destination des accompagnateurs d’une part, et des candidats d’autre part. Ils sont téléchargeables via l’espace des organismes de formation (E-bi).

 

Le guide relatif à la recevabilité dont l’objectif est de :

− Vous présenter le processus de certification (1ère partie) ;

− Vous présenter le format du module d’accompagnement à la recevabilité (2ème partie) ;

Le dossier de positionnement langagier – évaluateur

− A utiliser pour l’entretien de positionnement langagier, en lien avec le test écrit du candidat

Le questionnaire « autonomie numérique »

− A utiliser en complément du test langagier. Il permettra d’identifier les ressources et besoins du candidat en amont de la VAE. Il ouvre ainsi la possibilité de suivre une formation complémentaire.

Le guide de l’accompagnement VAE et le guide de l’accompagnement FLP en VAE − A utiliser dans le cadre de l’accompagnement à l’élaboration du dossier VAE. Le premier guide est consacré à l’accompagnement spécifique à la VAE ; le deuxième guide développe l’articulation entre démarche VAE et les ateliers en Français Langue Professionnelle.

Le dossier de suivi VAE − Conformément au référentiel national qualité (Qualiopi), ce dossier permet de mesurer la progression du candidat durant l’accompagnement de sa VAE. Il est à retourner, complété, à l’UDD, dans l’espace réservé aux OF, dans la semaine qui suit la date de fin du parcours VAE. 

4. La certification par blocs de compétences

IPERIA propose trois titres à visée professionnelle, certifications de la branche des salariés du particulier employeur, de niveau 3, reconnues par l’Etat : - Employé familial (EF) - Assistant de vie dépendance (ADVD) - Assistant maternel / garde d’enfants (AM-GE) Chaque titre / certification se compose de huit blocs de compétences:

- 4 blocs sont communs aux 3 titres : ce sont les blocs 1, 2, 3 et 4

- 4 blocs sont spécifiques à chaque titre.

Chaque bloc regroupe un ensemble de compétences à valider.

La certification des titres peut s’effectuer de deux manières :

- Par le biais de la formation ;

- Par le biais de la VAE.

Dans les deux cas, un jury de certification peut :

- valider totalement la certification,

- valider partiellement la certification,

- n’attribuer aucune validation.

5. L'accompagnement à la recevabilité :

Le dossier de demande de recevabilité VAE n’est pas disponible dans l’espace OF. Selon la procédure, le dossier est adressé au candidat, à sa demande, par le certificateur. Pour ce faire, il doit contacter le service gestion de la certification d’IPERIA : gestion.certification@iperia.eu Ce service peut réaliser les envois des dossiers par mail, à partir de la liste des candidats communiquée par l’organisme de formation

Dans cette partie, nous nous attachons à expliquer le fonctionnement général de l’accompagnement à la recevabilité dans le cadre du module ACCVAE, et notamment :

➢ à expliciter la constitution du dossier de recevabilité

➢ à présenter les outils de positionnement langagier

➢ à préciser si l’accompagnement à la recevabilité est facultatif ou obligatoire

➢ à désigner les objectifs du module ACCVAE

➢ à décrypter les contenus des cinq étapes du module ACCVAE

 

Cette phase d’accompagnement lors du module ACCVAE a un double objectif :

L’élaboration du dossier de recevabilité qui sera présenté à la commission de recevabilité d’IPERIA ;

Le positionnement langagier du candidat pour l’orienter vers le module MIVAE le plus adapté à son niveau de français, en cas d’avis favorable de la commission de recevabilité :

✓ MIVAE 1 – 25 heures

✓ MIVAE 2 – 49 heures

✓ MIVAE 3 – 70 heures

8. Le dossier de recevabilité VAE

Le dossier permet de justifier de la recevabilité administrative et professionnelle du candidat correspondant à la certification visée. Il est composé de deux parties :

PARTIE 1 : Conformité administrative liée au titre vise

− Le parcours du candidat

− Les tableaux des heures (en annexe).

− Le formulaire officiel CERFA n°12818*02.

PARTIE 2 : Concordances des activités professionnelles du candidat et des compétences du titre vise

− Les tableaux d’activités à renseigner.

9. Les outils de positionnement langagier

Dans le cadre du module « Aide au positionnement et à la recevabilité » (ACCVAE), l’évaluateur désigné est amené à évaluer le niveau de français du candidat.

 

Pour ce faire, il a sa disposition, des tests écrits par métier et un guide pour organiser les entretiens de positionnement qui comprend :

- L’organisation préconisée par l’UDD pour animer ce module

- Le déroulé du test écrit et des conseils de mise en œuvre

- La grille d’évaluation qui permettra de définir le niveau écrit du candidat

- Le test de positionnement oral et sa grille de positionnement qui permettra de définir le niveau oral du candidat

- La fiche de synthèse pour formaliser les préconisations d’orientation du candidat.

 

10. L’accompagnement à la recevabilité : facultatif ou obligatoire ?

L’accompagnement à la recevabilité demeure facultatif pour le candidat, qui a le choix de suivre ou non ce module. Cependant la constitution du dossier de recevabilité est obligatoire dans tous les cas, que le candidat soit accompagné ou non dans la phase de recevabilité.

Cela suppose par conséquent que le candidat remplisse les deux parties du dossier de recevabilité : Conformité administrative liée au titre vise & Concordances des activités professionnelles du candidat et des compétences du titre vise

11. L’accompagnement à la recevabilité - en résumé

Le module ACCVAE a pour objectif principal d’informer, de conseiller et de confirmer le projet du candidat, en vue de sa demande de recevabilité. Il permet donc, selon les besoins du candidat, de valider avec lui, la pertinence et la faisabilité de son projet de VAE, notamment sur les aspects suivants :

− Le projet professionnel au regard du parcours d’expérience.

− La pertinence et l’adéquation entre le projet et la certification visée.

− L’adéquation entre la certification visée et les compétences acquises.

− La capacité à réaliser la démarche à partir de ses représentations d’un parcours de VAE.

− La faisabilité de la démarche selon le statut du candidat (situation professionnelle et financement).

− Le niveau d’expression du candidat en français langue professionnelle

12. Conditions d’inscription aux modules VAE renforcés en français

L’orientation du candidat vers un parcours VAE renforcé en français (MIVAE 2 – 49 heures et MIVAE 3 – 70 heures) n’est possible que dans le cadre du module ACCVAE, mis en place par un organisme de formation labelisé.

Un candidat n’ayant pas réalisé le test écrit et oral proposé dans le cadre du module ACCVAE ne pourra pas s’inscrire aux modules MIVAE-2 et 3.

 

13. L’organisation du module « Aide au positionnement et à la recevabilité » Au cours de ce module, en tant qu’acteur VAE, vous allez informer, conseiller et accompagner le candidat à la confirmation de son projet au moyen d’outils de positionnement et vous allez également l’aider à constituer son dossier de recevabilité.

 

Afin d’optimiser ces 4 heures d’accompagnement, l’UDD vous propose une certaine organisation mais libre à vous de l’ajuster et de l’adapter en fonction des besoins du candidat :

 

Les 4h se découpe de la façon suivante (durée à titre indicatif et peut être ajustée) :

-1h pour une information individuelle ou collective sur la VAE

-1/2h pour la réalisation du test écrit en français + questionnaire "autonomie numérique"

-1/2 heure pour l'évaluation du test écrit et questionnaire "autonomie numérique"

-1h30 pour l'aide à la constitution du dossier de recevabilité (présentation du CERFA et annexes, conseils pour la rédaction, vérification des pièces administratives)

-1/2h Entretien de positionnement à l'oral

A l'issue du module, le candidat à la VAE sera en mesure de déposer un dossier complet auprès de la commission de recevabilité d'IPERIA (organisme certificateur). Celle-ci pourra ainsi statuer sur sa demande de VAE.

2ème étape : "Accompagnement à la VAE" (25h ou 49h ou 70h selon le niveau de français)

Notre accompagnatrice VAE a suivi la formation permettant d'effectuer un accompagnement vers les certification de branches proposées par Iperia

 

Concernant le dossier de VAE, le décret n° 2017-1135 du 4 juillet 2017 relatif à la mise en œuvre de la validation des acquis de l'expérience  en précise le contenu : « Le candidat, ayant reçu une décision favorable à sa demande de recevabilité, constitue son dossier de validation comprenant la description de ses aptitudes, compétences et connaissances mobilisées au cours de son expérience dans les différentes activités exercées… » 

 

Selon la loi, « L’accompagnement à la VAE débute dès que le dossier de demande de validation a été déclaré recevable (…)

Il comprend :

- un module de base composé d’une aide méthodologique à la description des activités et de l’expérience du candidat correspondant aux exigences

- du référentiel de la certification visée, à la formalisation de son dossier de validation, à la préparation de l’entretien avec le jury. »

Décret n°2014-1354du 12 novembre 2014.

 

L’UDD ayant opté pour la VAE dite collective, l’accompagnement VAE s’organise sous forme de séances collectives et d’entretiens individuels, essentiellement en présentiel.

Objectif : A l'issue du module d'accompagnement, le candidat sera en capacité de faire reconnaitre ses compétences professionnelles acquises par l'expérience par un jury de certification afin de valider le titre à finalité professionnelle.

L'accompagnement est une aide méthodologique apportée au candidat VAE, pour constituer son dossier auprès du certificateur et pour préparer l'entretien avec le jury. C'est une démarche facultative qui offre au candidat des chances supplémentaires de réussite.

Durée des temps collectifs et de suivi individuel :

 

Module d'accompagnement sans accompagnement en français :

MIVAE 1 : 21h d'accompagnement collectif, 4h de suivi individuel = 25h

Possibilités de planifier des séances collectives par journée ou demi-journée, alternées de suivi individuel.

Selon les disponibilités des participants (accompagnateur et candidats), deux parcours pourront être proposés :

Parcours N°1 : Regroupement par demi-journée (6 séances de 3h30 = Atelier) + 4 rendez-vous d’1h par candidat = suivi ind.

Atelier 1 - Atelier 2 - suivi ind. -Atelier 3 - suivi ind. - Atelier 4 - suivi ind. - Atelier 5 - suivi ind. - Atelier 6

Parcours N°2 : Regroupement par journée entière (3 séances de 7h = Atelier) + 3 rendez-vous individuels par candidat (exemple : 1h30 + 1h30 + 1h) : Atelier 1 - suivi ind. - Atelier 3 - suivi ind. - Atelier 3 - suivi ind.

Modules d'accompagnement avec accompagnement en français :

Le niveau en français, établi à l'aide d'un test, permettra au candidat de se positionner sur l'un des trois parcours VAE : 

 

Module MIVAE 1 : durée 25 heures si niveau BI du CECRL acquis (cadre européen commun de référence pour les langues)

Module MIVAE 2 : durée 49 heures (si niveau A2 du CECRL acquis) dont 28h de collectif, 7h d'individuel, 14h de français  

Module MIVAE 3 : durée 70 heures (si niveau A1 du CECRL acquis) 42h de collectif, 7h d'individuel, 21h de français = 70h

Le rôle et les activités de l'accompagnateur : il aide le candidat à :

- décrire et analyser les situations de travail vécues

- constituer et rassembler les preuves à présenter au jury

- prendre de la distance par rapport à ses différentes expériences

- structurer et organiser son dossier VAE

- préparer son entretien avec le jury de certification

en restant neutre, sans jugement, en n'évaluant pas les compétences des candidats, en ne compensant pas les lacunes.

 

Méthodes mobilisées (pédagogie et technique) :

 

L’ACCOMPAGNEMENT COLLECTIF : Le rôle de l’accompagnateur consiste à aider le candidat à décrire et analyser les situations de travail vécues, à prendre de la distance par rapport à ses différentes expériences, à structurer et organiser son dossier de VAE, enfin à préparer son entretien avec le jury de certification. Pour cela, il applique une méthodologie d’accompagnement s’appuyant sur des outils propres à la VAE : Référentiel professionnel, dossier de VAE, cahier d’activités du candidat, dossier de suivi, guide professionnel.

 

LE TRAVAIL INDIVIDUEL HORS ATELIERS COLLECTIFS : A l’issue de chaque séance collective, l’accompagnateur peut donner des objectifs de travail, avec des consignes individualisées, à réaliser hors ateliers collectifs, pour optimiser la séance suivante et la prochaine étape de travail. Le temps séparant les séances collectives, parfois de plusieurs jours ou semaines, offre au candidat la possibilité de poursuivre le travail d’inventaire et d’exploration des situations pertinentes au regard du référentiel de la certification visée.

 

LE SUIVI INDIVIDUEL HORS ATELIERS COLLECTIFS : Le suivi individuel est assuré par l’accompagnateur VAE à l’occasion de rendez-vous planifiés entre les ateliers collectifs. Les entretiens permettent de faire le point sur l’avancée du travail ou les difficultés rencontrées par le candidat et d’affiner la description des activités. Pour ce faire, l’accompagnateur a recours aux techniques d’explicitation qui conduisent à une analyse plus précise et plus fine des activités décrites. Le suivi individuel privilégiera la rencontre duelle (accompagnateur-candidat) en présentiel.

 

En cas d’impossibilité, le suivi distanciel en mode synchrone pourra être proposé. Le suivi en mode asynchrone pourra compléter le suivi en présentiel ou distanciel, initialement prévu en mode synchrone, mais il ne pourra en aucune façon le remplacer ; Ce dernier ayant une fonction miroir particulièrement importante dans le processus de la VAE. Objectifs : - Analyse et étayage des productions écrites (technique d’explicitation) Conseils pour la mise en forme du dossier ou l’entretien avec le jury

Objectifs pédagogiques et évaluation de la montée en compétence des candidats durant ce module.

 

Pour caractériser l’accompagnement VAE, le décret n° 2002-795 du 3 mai 2002 relatif au congé pour validation des acquis de l'expérience précise « il s'agit "d'une aide méthodologique au candidat à la VAE pour constituer son dossier auprès du certificateur, pour préparer l’entretien avec le jury et éventuellement la mise en situation professionnelle ». Le dispositif d’évaluation de ce module visera donc essentiellement l’atteinte de ces objectifs :

- La constitution d’un dossier de VAE

- La préparation à l’entretien avec le jury

- La mise en situation professionnelle (cf certificateur)

 

Bien évidemment, les mécanismes d’évaluation sont inhérents à tout projet d’écriture. Toutefois, dans le cadre de l’accompagnement VAE, l’accompagnateur ne focalisera pas son approche sur de la correction de productions, la démarche d’évaluation étant absente de l’esprit de l’accompagnement en VAE. Aussi une approche intermédiaire sera engagée sous la forme d’une autoévaluation ou d’une évaluation mutuelle, où l’accompagnateur VAE aura une posture de facilitateur dans l’évaluation que le candidat effectuera lui-même de ses productions.

En l’occurrence, l’accompagnateur n’a pas à corriger les fautes d’orthographe, ni à corriger des « mauvaises » pratiques ou à compenser les lacunes du candidat car il est tenu à la neutralité et ne juge pas.

 

Le "dossier de suivi du candidat" est un document qui permettra de suivre la construction du récit autobiographique écrit et oral du candidat, d’un point de vue quantitatif, en quatre parties :

1. Progression générale du candidat (expression, attitude, travail, au début, milieu et fin de parcours)

2. Constitution du dossier (étapes de travail au début, milieu et fin de parcours)

3. Application des critères de rédaction (à mi-parcours)

4. Préparation à l’entretien oral avec le jury

 

Le travail autobiographique initié par la VAE aura pour conséquence la consolidation des compétences métier du candidat et l’affirmation de son identité professionnelle.

 

La production d’un dossier de validation et d’un discours valorisant ses compétences et sa posture professionnelle seront témoins de ce processus de consolidation. La montée en compétences du candidat portera moins sur ses compétences professionnelles que sur de nouvelles compétences développées dans le cadre de la VAE par le double travail d’introspection et d’expression des expériences. En effet, ce dernier conduit à développer des compétences communicationnelles, réflexives, analytiques (auto-information, auto-questionnement, auto-analyse, conscientisation, production de sens, etc) qui, bien que s’ajoutant au capital du candidat, en tant que produits cognitifs, ne sont pas soumises à l’évaluation du jury

Evaluation de la formation :

Un Bilan de fin de parcours module en ligne est à remplir par chaque candidat pour exprimer sa satisfaction.

Le candidat remet une copie du dossier VAE à l'organisme de formation qui a effectué l'accompagnement.

 

Il enverra l'original du dossier VAE à la direction de la certification de IPERIA.

3ème étape : La certification

Le candidat reçoit une convocation de Iperia.

Le candidat passe un entretien avec le jury représentant la branche professionnelle de la certification visée.

 

Ce jury est constitué :

✓ d’un représentant d’IPERIA (certificateur)

✓ d’un représentant des salariés,

✓ d’un employeur.

 

Cet entretien porte sur l’ensemble des compétences nécessaires à l’exercice des activités de cette certification et s’appuie sur les éléments du dossier de VAE.

 

La durée de l’entretien, environ 30 minutes, permet un échange sur les pratiques professionnelles du candidat en complément du dossier de VAE présenté. Il est suivi d’un temps de délibération du jury de certification, hors de la présence du candidat. Immédiatement après, le jury communique sa décision au candidat.

 

A l’issue de l’entretien, le jury peut décider de délivrer ou non la certification professionnelle intégralement ou de procéder à une validation partielle.

En cas de validation totale, le jury remet au candidat une attestation, dans l’attente de la délivrance du diplôme.

Dans le cas d’une validation partielle, le jury remet au candidat une attestation, dans l’attente de la délivrance d’un certificat de compétence par blocs de compétence validés

Le diplôme vous sera remis par la poste dans le mois qui suit la délibération du jury. 

Nombre de candidats accompagnés à venir

Taux d'abandon à venir

Taux de réussite à venir

Taux de satisfaction du candidat à venir